Eva Jospin

CV | Oeuvres | Texte

Née en 1975 à Paris (FR). Vit à Paris (FR)

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2013
“Carte blanche à Eva Jospin”, Manufacture des Gobelins, Paris
2011
“Détails d’une forêt”, Galerie Pièce Unique, Paris
“Al blu di Prussia”, Naples
2004
“Art Mobile”, Galleria 9 via della Vetrina contemporanea, Rome
Galleria Le pleiadi, Mola di Bari
Centre culturel français, Jakarta
2001 “Opere recenti”, Galleria 9 via della Vetrina contemporanea, Rome

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2014
“Inside”, Palais de Tokyo, Paris
“Des hommes et la forêt”, Musée Historique Château de Nyon, Switzerland
“Le bas relief dans tous ses états”, Galerie Suzanne Tarasieve, Paris
2013
Domaine de Chaumont, Chaumont-sur-Loire
“La dernière vague”, la friche de la Belle de Mai, Marseille
2012
Nuit Blanche, Paris
Chambre à part, Paris
“Eva Jospin – Pierre Pol Lecouturier”, Château de Ratilly, Treigny
2011
“Round the Clock”, Arsenale Novissimo, Venice
Biennale de sculpture, Yerres
Parcours St Germain, Paris
2010
“Rehab”, Fondation EDF, Paris
Musée de la Chasse et de la Nature, Paris
2009
“Eva Jospin – Olaf Metzel”, Galerie Pièce Unique, Paris
“Objects in the mirror are closer then they appear, from Walden to Vegas”, Fondation des Arts Graphiques, Nogent-sur-Marne

Sans titre (Forêt), 2015, impression et papier découpé, 32 x 24 x 14 cm, édition de 45 + 5 EA

Sans titre (Forêt), 2015, impression et papier découpé, 32 x 24 x 14 cm, édition de 45 + 5 EA

Sans titre (Forêt), 2015, impression et papier découpé, 32 x 24 x 14 cm, édition de 45 + 5 EA

Paysage, 2015, dessin original, vitrine, 110 x 100 x 30 cm

Paysage, 2015, dessin original, vitrine, 110 x 100 x 30 cm

Paysage, 2015, dessin original, vitrine, 110 x 100 x 30 cm

Dîplomée de l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris, Eva Jospin se consacre depuis plusieurs années au thème de la forêt.
Avec pour seul matériau le carton, elle crée des hauts-reliefs.
Elle le découpe, cisèle, assemble, superpose, pour créer du volume et de la grandeur. Chaque « Forêt », monumentale, opère à la fois comme écran et comme espace de projection dans lequel le spectateur peut s'évader.
Le thème de la Fôret rappelle le Land Art, l’art des jardins mais aussi les tapisseries anciennes.
“Comme pour la réalisation de mes œuvres, la tapisserie demande un geste manuel, minutieux, lent et quotidien” dit-elle.
Pour LN Edition, l’artiste a imaginé un objet à mi-chemin entre le livre et la sculpture. Composé de feuilles de papier découpées au laser et monté comme un accordéon, il se déploie en volume.
Présenté dans une boîte vitrine – il est une éloge de la nature en même temps qu’il illustre la fragilité et le caractère éphémère de l’oeuvre d’Eva Jospin.